France : Le Sénat approuve l’accord judiciaire franco-marocain

Le Protocole additionnel à la convention d’entraide judiciaire franco-marocaine a franchi, le 15 juillet 2015 au soir, avec brio la dernière étape avec un vote exempt de tout commentaire qui désormais entrera en vigueur.

Ce Prototocle additionnel, signé le 06 févier 2015 à Rabat, consolidera une coopération efficace entre Paris et Rabat et ce, dans le strict respect du droit interne et des engagements de chacune des deux parties contractantes.

Il est à noter que les réactions à ce vote du Sénat français sont des plus éloquentes. Je citerai celles de la Secrétaire d’Etat à la Francophonie, Madame Annick Girardin, qui a déclaré « Le Maroc est un pays ami de la France, un allié contre le terrorisme. La France et le Maroc ont plus que jamais besoin l’un de l’autre ».

S’agissant de Monsieur Harlem Désir, Secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes, il a, pour sa part, souligné que ce Protocole additionnel « vient confirmer et renforcer les liens d’amitié entre le Maroc et la France, rappelant le rôle joué par le Royaume en matière de lutte contre le trafic des stupéfiants et du terrorisme. Qualifiant « de regrettable la brouille diplomatique entre les deux pays », le Secrétaire d’Etat a relevé que la « France et le Maroc ont plus que jamais besoin l’un de l’autre, notamment dans le contexte actuel ».

Quant au Sénateur Christian Cambon, il a souligné que « ce texte revêt une importance particulière pour la reprise de relations normales entre les deux pays, rappelant les conséquences du gel de la coopération judiciaire sur la collaboration entre les deux parties en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité ».

Enfin, d’autres Sénateurs de la majorité et de l’opposition, ont mis l’accent sur le rôle et l’importance de la coopération sécuritaire avec le Maroc au pourtour méditerranéen. De même que le Maroc demeure un allié incontournable dans la lutte contre l’extrémisme au Sahel, d’où l’importance du partage du renseignement entre le Maroc et la France.

Pour rappel, ce Protocole d’entraide judiciaire Franco-Marocain a été adopté par les Sénateurs français par 309 voix pour et 29 voix contre, c’est à dire celles des communistes et écologistes, à l’exception Jean-Vincent Placé qui a voté pour.

L’adoption définitive de ce Protocole additionnel d’entraide judiciaire Franco-Marocain constitue une terrible défaite des parties hostiles au Maroc qui ont tenté en vain de saboter les relations franco-marocaines.

Farid Mnebhi.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.