La fête du Trône célébrée avec éclat dans plusieurs ambassades du Maroc en Amérique du Nord

Washington, le 31 juillet 2019 (MAP) Le 20ème anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux ancêtres a été célébré avec éclat dans plusieurs ambassades du Maroc en Amérique du Nord, une opportunité pour mettre en exergue la vigueur des relations du Royaume avec les pays de cette influente région du monde, mesurer la grande estime vouée au Royaume et au leadership du Souverain et étaler des facettes de la profondeur historique, la richesse et la diversité d’une nation millénaire.

C’est ainsi que l’ambassadeur du Maroc à Cuba, Boughaleb El Attar, a offert une brillante réception à la Havane marquée par la participation du ministre de l’Energie et des Mines, Raul Garcia Barrio, du vice ministre des Relations extérieures, Rogelio Sierra Diaz, des directeurs du Protocole et de la direction de l’Afrique du Nord et Moyen-Orient aux ministères, du président de l’Agence de presse cubaine Prensa Latina et de l’ambassadeur plénipotentiaire nouvellement nommé au Royaume du Maroc.

Ont été aussi conviés des membres du corps diplomatique accrédités à La Havane et des personnalités du monde politique, économique, médiatique et de la société civile ainsi que le président et le vice-président de la fédération royale marocaine des luttes associées et les membres de l’équipe nationale de lutte libre en stage de formation dans ce pays.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Maroc a donné un aperçu sur l’historique et l’évolution des relations maroco-cubaines, et mis en exergue les progrès et les réalisations accomplis par le Royaume sous la règne de Sa Majesté le Roi dans tous les domaines.

M. El Attar a souligné à cette occasion l’engagement constant du Royaume à défendre les causes justes et les grandes valeurs de paix et de dialogue, notamment au sein de l’Organisation des Nations Unies.

Par la suite, l’assistance a suivi un documentaire retraçant les principales réalisations socio-économiques accomplies sous le règne de SM le Roi Mohammed VI au cours des vingt dernières années.

Dans la capitale fédérale US, le somptueux Hall of the Americas a servi de cadre pour la brillante réception offerte par l’ambassadeur du Royaume aux ?tats-Unis, Lalla Joumala Alaoui, en présence d’éminentes personnalités du monde de la politique, de l’économie, des arts, des médias, de la culture, des responsables religieux musulmans, chrétiens et juifs outre les membres de l’importante communauté marocaine.

Dans une allocution de circonstance, aux côtés du Secrétaire américain à la Santé et aux services sociaux, Alex Azar, l’ambassadeur du Maroc a rappelé la profonde signification de la Fête du Trône qui “reflète le renouveau du lien séculaire qui unit le trône et le peuple marocain autour d’une vision commune du Royaume et de ce qu’il représente: un pays diversifié; fier de son héritage multi-religieux et multi-ethnique; profondément attaché à ses traditions et à ses spécificités, mais également investi dans la construction d’une nation moderne, ouverte, progressive et inclusive”.

“Une nation solidaire tournée vers le monde extérieur et qui remplit son rôle au sein de notre communauté internationale”, a-t-elle souligné en rappelant qu’au cours des deux dernières décennies, “cette vision audacieuse a conduit aux réformes radicales et aux initiatives ambitieuses menées par Sa Majesté le Roi dans tous les secteurs de la société. A leur base, une priorité absolue: celle du développement humain. Car le plus grand atout du Maroc est, en effet, sa population”.

Lalla Joumala Alaoui a tenu à préciser que le Maroc est “une nation âgée de plus de mille ans, mais c’est aussi un pays très jeune, où près de la moitié de notre population a moins de trente ans”.

“C’est avec les espoirs et les rêves des générations futures à l’esprit que Sa Majesté a pleinement compris le besoin de progrès et de réforme, en menant de front des projets économiques et sociaux ambitieux qui ont transformé le Maroc”, a-t-elle dit, notant que cette approche a permis au Maroc non seulement de préserver et de consolider sa stabilité interne, mais également de jouer pleinement son rôle sur le plan international, en partageant le fardeau des défis régionaux et mondiaux.

Abordant le volet des relations bilatérales, aussi anciennes que solides entre Rabat et Washington, l’ambassadeur a dit : “Nous faisons partie d’un monde de plus en plus interconnecté et interdépendant où nous avons besoin de nos amis et de nos alliés. En tant que plus ancien allié des ?tats-Unis, le Maroc peut témoigner de la valeur de telles amitiés. Le partenariat stratégique entre le Royaume et les ?tats-Unis, qui continue de croître et de se diversifier dans tous les secteurs, fait partie intégrante du succès du Maroc”.

Et de conclure que “le message le plus important que je vous laisse ne concerne pas le passé, mais plutôt la promesse d’un avenir encore plus prometteur. L’un où le Maroc continue d’être fort – pour son peuple et aux côtés de ses amis américains – grâce au leadership dévoué de Sa Majesté le Roi”.

A New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a offert une réception remarquable, dans un palace de Manhattan marquée par une forte présence d’ambassadeurs et de diplomates des ?tats membres de l’ONU, des hauts responsables du Secrétariat des Nations-Unies et des médias internationaux accrédités auprès de l’Organisation.

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a été représenté à cette réception par Mme Amina J. Mohamed, vice-Secrétaire générale de l’ONU.

La cérémonie a été également marquée par la participation de personnalités issues des sphères de l’art, de la culture et du monde des affaires, ainsi que des représentants de la communauté marocaine résidant aux ?tats-Unis, particulièrement dans la région New Yorkaise.

Les convives du Maroc ont tenu à faire part de leurs chaleureuses félicitations à Sa Majesté le Roi et au peuple marocain, à l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire de l’intronisation du Souverain.

Les invités ont loué les réalisations et réformes qu’a connues le Maroc dans tous les domaines, notamment politique, économique, social et de développement, sous la conduite éclairée et les orientations visionnaires de Sa Majesté le Roi.

Ils ont prié l’ambassadeur Hilale de transmettre à Sa Majesté le Roi leurs vœux sincères de pleine santé, de joie et de longue et heureuse vie.

Au Canada, l’ambassadeur de SM le Roi, Souriya Otmani, a offert à Ottawa une brillante réception à laquelle ont pris part plusieurs personnalités de haut rang représentant le parlement et le gouvernement fédéral canadien et de plusieurs provinces dont le Québec, l’Ontario et l’Alberta.

La cérémonie, qui s’est déroulée dans les prémices d’un prestigieux palace de la capitale fédérale canadienne, a été marquée par la présence de M. Jonathan Fried, ministre adjoint au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et développement international, en charge des relations économiques internationales, M. Troy Lulashnik, sous-ministre adjoint en charge du Maghreb et de l’?gypte et Mme Elisabeth Rody, Directeur du protocole du Premier Ministre du Québec.

Ont également pris part à cette réception plusieurs diplomates, ambassadeurs, hauts commissaires, Consuls Généraux et Consuls honoraires et autres personnalités du secteur des affaires, des arts, de la presse et de la société civile ainsi qu’un nombre important de représentants de la communauté marocaine du Canada, venus même de villes aussi éloignées que Montréal, Québec, Toronto ou encore Edmonton.

Dans son allocution, Mme Otmani a rappelé les liens forts et uniques qui unissent le peuple marocain et la monarchie alaouite et qu’en 20 ans de règne, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait complètement transformé et modernisé le Maroc, en lançant de profondes et courageuses réformes structurelles et institutionnelles et en concrétisant des grands chantiers économiques dans plusieurs domaines, notamment l’agriculture, l’industrie automobile et aéronautique, les énergies renouvelables, en réalisant des grands travaux d’infrastructures, un train à grande vitesse, des tramways, des routes, des autoroutes, des ponts, des ports dont récemment celui de Tanger Med II, désormais le 1er port d’Afrique et de la Méditerranée, et des aéroports.

La diplomate marocaine a, par ailleurs, mis en exergue le dynamisme et les excellentes relations de coopération bilatérale unissant le Maroc et le Canada depuis maintenant 57 ans, rappelant que le Maroc et le Canada ont récemment démarré à un haut niveau, un premier round de consultations bilatérales politiques et vont renforcer leur coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme vu que les deux pays ont été élus co-présidents pour deux ans à compter de 2020 du Forum Global de lutte contre le terrorisme.

Sur le plan économique et bien que le volume d’échanges économiques qui avoisine les 900 millions de dollars CAD, entre les deux pays, croit régulièrement, la diplomate a exprimé l’avis que le potentiel réel existant entre les deux pays pouvait encore se développer et se densifier au regard des opportunités et des atouts des deux pays mais aussi de l’expertise du Maroc, notamment en Afrique, laquelle peut servir un partenariat triangulaire.

Elle s’est aussi déclaré confiante que la mise en service du port de Tanger MED 2 allait certainement booster davantage les échanges commerciaux entre les deux pays. Les marchandises sont appelées à ne plus transiter par l’Europe et pourront emprunter désormais la ligne maritime directe Tanger – Montréal, ce qui aura un impact bénéfique considérable en termes de temps de livraison et de réduction du coût du transport des marchandises.

L’ambassadeur de Sa Majesté le Roi a rappelé la coopération multisectorielle exemplaire existant entre le Maroc et la Province du Québec, laquelle est à la faveur des innombrables et régulières visites ministérielles et de haut niveau. Cette coopération allait en se densifiant davantage y compris dans des domaines de haute technologie tels que l’aéronautique et les nouvelles technologies de la communication.

Le Maroc et le Canada sont plus que jamais décidés à entreprendre toutes les initiatives qu’il faut à l’effet de permettre à leur coopération de grandir, de se développer, de se diversifier et d’innover, a-t-elle dit.

A Mexico, l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi auprès des ?tats-Unis du Mexique et de Bélize, Abdelfettah Lebbar, a offert une réception à laquelle ont assisté des ambassadeurs et des diplomates, des représentants du Département Afrique-Asie au ministère mexicain des Affaires étrangères, des hommes d’affaires, des représentants des médias en plus des représentants de la communauté marocaine, musulmane et juive, établie dans le pays des aztèques.

Lors de cette réception entamée par l’exécution des hymnes nationaux des deux pays, l’assistance a saisi cette occasion pour faire part de ses chaleureuses félicitations à l’occasion de la Fête du Trône et exprimer ses vœux de santé et de bonheur à Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de progrès et de prospérité au peuple marocain.

La communauté juive marocaine, qui a assisté à cette réception, a été unanime à saluer la haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi entoure les Marocains de confession juive partout dans le monde et à rappeler son attachement à son identité nationale et à la mère patrie.

Cette soirée a été animée par une brillante prestation de l’orchestre “Nour Marruecos”, sous la direction de l’artiste marocain Hicham Billouch.

A Saint-Domingue, l’ambassadeur de SM le Roi en République Dominicaine, Zakaria El Goumiri, a offert une brillante réception marquée par la présence d’un nombre important de hauts responsables du pays, dont le ministre des affaires étrangères et d’autres représentants du gouvernement dominicain, de la Chambre des Députés et du Sénat, de la sphère privée, des médias, du milieu académique et culturel, mais aussi, des membres du corps diplomatique accrédités en République Dominicaine, de la société civile, et de la communauté marocaine et arabe.

Cet événement a été l’occasion pour l’ambassadeur du Royaume de faire part à l’assistance des avancées et des réalisations enregistrées par le Maroc au cours des vingt dernières années, sous le règne éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, engagé à bâtir un état prospère, moderne et de droit.

M. El Goumiri a également mis en exergue l’excellence et la solidité des relations qui lient le Maroc et la République Dominicaine dans plusieurs domaines et la dynamique de consolidation de ces relations au cours des deux dernières années, matérialisée par les visites officielles fructueuses effectuées, de part et d’autre, par des ministres des Affaires étrangères des deux pays.

L’ensemble des invités du Maroc à cette cérémonie, qui a permis de promouvoir l’art culinaire et la culture du Royaume, ont réitéré leurs vives et sincères félicitations à Sa Majesté le Roi et à l’ensemble de la famille alaouite, ainsi qu’au peuple marocain, leur souhaitant davantage de succès et de prospérité.

Par ailleurs, l’ambassadeur du Maroc au Panama, Oumama Aouad, a offert, mardi soir dans la capitale du pays caribéen, une réception grandiose à l’occasion de la Fête du Trône.

Organisée dans un palace de Panama City, cette soirée a été marquée par la présence notamment du directeur général du tourisme extérieur au sein du ministère des Affaires étrangères panaméen, de nombreux vice-ministres, de magistrats et d’élus de l’Assemblée nationale.

La soirée a aussi connu la présence de plusieurs représentants de partis politiques, de chefs de missions diplomatiques et d’organisations internationales accréditées au Panama, ainsi que des personnalités du monde politique, des affaires et des milieux académiques, de la culture, des médias, de la société civile et de la communauté marocaine.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Royaume au Panama a rappelé les grandes lignes du discours prononcé par le Souverain à l’occasion du 20 anniversaire de Son intronisation.

Au cours de cette soirée, il a été procédé à la projection d’un film mettant en avant les réalisations sociales et économiques du Royaume sous le règne de SM le Roi.

Au Guatemala, la réception offerte par l’ambassadeur du Royaume, Tarik Louajri, s’est déroulée en présence de hautes personnalités politiques guatémaltèques dont le ministre de l’Economie, le président de la Cour Suprême, la procureure générale de l’Etat, le vice-ministre des Relations Extérieures, la présidente du Parlacen Centroaméricain et les membres de son Bureau Exécutif, ainsi que plusieurs députés du Congrès National, des membres du corps diplomatique accrédités au Guatemala, des figures du monde académique, culturel et des affaires et les membres de la Communauté marocaine établie au Guatemala.

Dans une allocution à cette occasion, M. Louajri a mis en évidence la stabilité politique dont jouit le Maroc, confortée par la solidité des institutions, et la nouvelle dynamique enclenchée sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, soulignant la volonté royale de mettre en place un nouveau modèle de développement visant à réduire les disparités et les écarts territoriaux et à réaliser la justice sociale.

Le diplomate marocain a également passé en revue les grands chantiers et projets phares de développement qui ont marqué l’ère moderne du Maroc et qui convergent tous vers la valorisation du capital humain dans un Royaume fier de ses racines et résolument tourné vers l’avenir.

Il a ainsi mis en exergue la nouvelle dynamique marquant les relations entre le Maroc et les pays de l’Amérique Centrale à la faveur des visites de représentants des autorités marocaines dans cette région, notamment celle effectuée au Salvador par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui a favorisé une nouvelle dynamique d’amitié, d’entente et de coopération dans les relations maroco-salvadoriennes.

Et l’ambassadeur du Royaume d’ajouter: les rencontres des responsables marocains avec leurs homologues centraméricains ont été sanctionnées par la signature de plusieurs accords de coopération, tant au niveau bilatéral (avec le Guatemala, le Salvador et le Costa Rica), que sur le plan multilatéral, notamment avec le Système d’Intégration Centraméricain (SICA), et la consolidation des liens de coopération avec d’autres ensembles régionaux en l’occurrence le Parlacen et le Foprel.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.