Consulat US à Dakhla, une confirmation du “rôle clé” du Maroc pour la stabilité et la prospérité régionales (analyste rwandais)

Kigali, le 12 janvier 2021 (MAP) – L’inauguration attendue d’un consulat américain à vocation économique à Dakhla et la visite au Sahara marocain d’une délégation américaine de haut niveau conduite par le sous-Secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, confirment le “rôle clé” du Maroc pour la stabilité et la prospérité régionales, a affirmé l’analyste et directeur du Centre rwandais des priorités économiques et politiques (CPEP), Alexis Nkurunziza.

“L’administration américaine est consciente du rôle clé du Maroc pour la promotion de la paix au Moyen-Orient et le renforcement de la stabilité et le développement en Afrique, raison pour laquelle la coopération entre les deux pays évolue, ces dernières semaines, à un rythme inédit”, a expliqué l’analyste rwandais dans une déclaration à la MAP.

Depuis la reconnaissance, par Washington, de la souveraineté pleine et entière du Royaume sur son Sahara, chaque jour apporte une annonce historique : l’ouverture prévue d’une antenne diplomatique américaine à Dakhla, l’adoption officielle de la carte intégrale du Maroc, le renforcement de la coopération militaire, les investissements américains d’envergures annoncés au Sahara.., a-t-il fait remarquer, relevant que “ces succès diplomatiques successifs de Rabat est le couronnement d’un travail de longue haleine”.

Pour M. Nkurunziza, la visite des locaux du futur consulat général des Etats-Unis à Dakhla par une délégation américaine de haut niveau acte la reconnaissance par Washington de la souveraineté du Royaume sur le Sahara et reflète la ferme détermination américaine de mettre un terme définitif au conflit artificiel autour du Sahara marocain.

“Ce changement de cap sans précédent rend hommage aux initiatives prises par SM le Roi Mohammed VI pour la consécration et la défense de l’intégrité territoriale du Maroc”, a-t-il poursuivi, notant qu’il s’agit également du fruit de la stratégie visionnaire du Souverain visant à mettre en place une régionalisation avancée, à promouvoir les droits de l’Homme et à accélérer le développement socio-économique.

Sur le plan économique, le directeur du CPEP a fait observer que le consulat américain à vocation économique à Dakhla fera du Sahara marocain une base économique orientée vers l’Afrique et un hub de croissance pour les entreprises américaines, ajoutant que la position géographique avantageuse du Maroc lui confère le rôle de plateforme stratégique d’échanges entre le Maroc et l’Europe via l’océan Atlantique d’une part, et entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne via la Mauritanie d’autre part.

D’après l’analyste, “il est clair que Washington compte sur le Royaume et sur son rôle de leader économique régional pour se tailler une place sur le marché africain, comme en témoigne l’ouverture prochaine d’une antenne de la Société américaine de financement du développement international (DFC) dans la ville de Dakhla”.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.