S.M. le Roi et le président gabonais visitent le chantier de réalisation d’une unité de production de ciment.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et le président gabonais, M. Ali Bongo Ondimba, ont visité vendredi à Owendo dans la banlieue sud de Libreville, le chantier de réalisation d’une unité de production du ciment qui mobilise un investissement de près de 30 millions d’    euros, rapporte la MAP.

Des explications ont été fournies à cette occasion à S.M. le Roi sur cette nouvelle unité industrielle, qui créera, en phase de réalisation, un millier d’emplois indirects et en phase d’exploitation quelque 200 emplois directs. Le délai de réalisation de cette installation cimentière est de 18 mois. La production de cette unité, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération Sud-Sud, est destinée entièrement à répondre à la demande locale en ciment, ce qui aura un impact bénéfique sur les prix du ciment qui est fondamental dans le domaine des constructions, et partant dans le développement économique du pays.

Après la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Cameroun, le Mali et le Burkina Faso, Ciments de l’Afrique (CIMAF) poursuit son déploiement en Afrique avec l’implantation d’une cimenterie au Gabon. Pour les besoins de cet investissement marocain en terre africaine, et à l’instar de toutes les implantations de CIMAF dans le continent noir, une société de droit gabonais a été créée. Elle a été baptisée Ciments de l’Afrique Gabon SA. Spécialisée dans la fabrication de ciments, Ciments de l’Afrique (SA) est une société créée en 2011.
Elle est implantée dans six pays : la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée, le Cameroun, le Congo, le Mali et le Gabon, et envisage à terme de s’implanter dans plus de 10 pays. Le business modèle est le même. Il s’agit d’implanter des infrastructures cimentières développant 500 000 tonnes extensibles à un million de tonnes pour un investissement de 30 millions d’euros chacune.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.