Une solution politique à la question du Sahara, de nature à contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel (Conseil de sécurité)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu à souligner, le 29 avril 2016, que la concrétisation d’une solution politique au différend artificiel autour du Sahara marocain et une coopération renforcée entre les pays membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) sont de nature “à contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel”.

Dans sa résolution n°2285, adoptée à la majorité des membres du Conseil de sécurité avec trois abstentions et deux votes contre, et prorogeant d’une année le mandat de la MINURSO, jusqu’au 30 avril 2017, l’instance exécutive des Nations Unies souligne que “la concrétisation d’une solution politique à ce différend de longue date et une coopération consolidée entre les pays membres de l’UMA sont de nature à contribuer à la stabilité et à la sécurité

Il s’agit de la quatrième fois que le Conseil de sécurité de l’ONU fait le lien entre le règlement de ce conflit artificiel et la crise dans la région du Sahel.

Le Conseil de sécurité “insiste sur l’importance d’un engagement des parties à poursuivre le processus de négociations dans le cadre des pourparlers sous l’égide des Nations Unies”.

L’instance exécutive de l’ONU appelle, par ailleurs, “les parties à continuer à faire montre de volonté politique et à oeuvrer dans une atmosphère propice au dialogue, dans le but d’entrer dans une phase plus intense et plus substantielle de négociations”.


 

Comments are closed.