SM le Roi appelle à la mobilisation collective de l’Afrique pour faire face aux « effets dévastateurs » du réchauffement climatique

Brazzaville (MAP) – SM le Roi Mohammed VI a appelé à la mobilisation collective de l’Afrique pour faire face aux « effets dévastateurs » du réchauffement climatique pour la planète et à agir pour relever les nombreux défis qu’affronte le continent africain.

Dans un discours prononcé ce dimanche, 29 avril 2018, devant le 1er Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission Climat et du Fonds Bleu du Bassin du Congo, qui s’est ouvert dans la capitale congolaise Brazzaville, Sa Majesté le Roi a mis en garde contre les conséquences induites par les changements climatiques, les pénuries alimentaires et les baisses des réserves en eau, qui « risquent d’entraîner d’importantes migrations de population, de fragiliser les ?tats et de favoriser la précarité ».

« Comment admettre en effet, que, dans un continent qui dispose de plus de 5000 milliards de mètres cubes d’eau dans ses nappes phréatiques, 320 millions d’Africaines et d’Africains n’ont pas accès à l’eau potable ?, s’interroge, à cet égard, Sa Majesté le Roi, faisant observer que « si nous n’agissons pas, dans les années à venir, le changement climatique conduira à une dégradation des terres et à une raréfaction des ressources en eau : les 25000 km² de voies navigables risquent alors l’ensablement et la pollution ».

 »Une mobilisation collective est capitale, et ce Sommet démontre qu’elle est possible », a affirmé SM le Roi, soulignant que pour la construction de l’Afrique de demain, « la préservation de l’environnement, est la base de la co-émergence de l’Afrique, le socle sur lequel sera bâtie la croissance économique inclusive du continent ».

Le Souverain a appelé dans ce cadre à « s’atteler ensemble à prendre en compte le réchauffement climatique, ses risques, et à transformer nos économies sur la base du développement durable », tout en mettant l’accent sur l’importance d’ »associer le nécessaire développement du continent africain à un éveil des consciences écologiques ».

Notant que l’Afrique s’est engagée dans la voie de la transformation, de manière irréversible et s’affirme chaque jour davantage et qu’elle se projette dans l’avenir « avec confiance et sérénité », le Souverain a indiqué que les défis qu’affronte le continent sont nombreux, relevant que la réunion d’aujourdhui « sonne comme une urgence pour tous. Elle est capitale pour Notre continent, elle l’est également pour l’humanité tout entière, car elle est l’expression d’une prise de conscience collective, des effets dévastateurs du réchauffement climatique pour la planète ».

Pour SM le Roi, l’Afrique a une « une responsabilité collective, la préservation de la biodiversité africaine ». « L’appauvrissement de ce patrimoine qui nous est commun, engendre de lourdes conséquences sur la vie quotidienne des populations, et nuit au développement socio-économique des communautés qui en dépendent », a lancé SM le Roi à l’adresse des participants au Sommet de Brazzaville.

« Notre présence ici aujourd’hui témoigne de notre détermination à placer ces questions, au plus haut de nos préoccupations et de notre action. Nous sommes résolus à mettre en œuvre des initiatives concrètes, susceptibles de préserver les droits des générations à venir », a assuré le Souverain, réitérant que le Royaume du Maroc œuvrera « sans relâche, et avec détermination pour la concrétisation des grands projets structurants » du continent africain.

Comments are closed.