Le président du Parlement panafricain exprime son soutien à l’appel de SM le Roi pour un mécanisme politique bilatéral de dialogue avec l’Algérie

Rabat, le 27/11/2018 (MAP) – Le président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, a exprimé, mardi à Rabat, son soutien à l’appel de SM le Roi Mohammed VI pour un mécanisme politique bilatéral de dialogue avec l’Algérie.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue d’entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, le responsable panafricain s’est félicité du contenu du discours royal à l’occasion du 43ème anniversaire de la Marche verte, exprimant son soutien à cette démarche de “main tendue”.

“Nous apprécions cette main tendue. Nous pensons qu’il est grand temps pour que la région se stabilise. Et pour ce faire, il faut que les deux plus grands pays de la région se parlent”, a-t-il poursuivi.

L’intégration et la paix continentales ne peuvent être instaurées dans les divisions, a fait remarquer M. Nkodo Dang, soulignant que “partout où le parlement panafricain est sollicité, il oeuvrera en faveur de la paix et de l’harmonie. Les problèmes africains doivent se régler au sein des instances africaines et à ce niveau, le parlement africain peut jouer un rôle s’il est sollicité”, a-t-il soutenu.

“Si l’Algérie venait à accepter le dialogue, cela permettra de renforcer la stabilité dans la région et d’avoir une vision d’ensemble”, a-t-il affirmé, ajoutant que “les problèmes peuvent être réglés dans le cadre d’un dialogue constructif”.

Il a par ailleurs déploré que l’Union Maghreb Arabe (UMA) n’ait pas encore parachevé son intégration, faisant observer qu’en Afrique, “toutes les régions ont certes des problèmes mais maintiennent pourtant des passerelles de dialogue”, évoquant à cet égard l’exemple de la Communauté économique des ?tats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a réussi son intégration tant sur le plan économique que politique.

Le président du Parlement panafricain est en visite de travail de quatre jours au Maroc à l’invitation du président de la Chambre des conseillers.

Comments are closed.