Mécanisme national pour la prévention de la torture: Le Maroc en tête du classement du comité des droits de l’Homme

Le Royaume du Maroc est classé, au même rang que le Danemark, la Suède, l’Argentine et le Burkina Faso, en tête du classement du Comité des Droits de l’Homme (un organe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l’Homme, responsable du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et ses protocoles facultatifs) pour les pays qui ont mis en œuvre les recommandations onusiennes pertinentes. 

Les cinq pays sus-indiqués ont obtenu la note la plus élevée, la note «A» relative à l’examen du suivi de la mise en œuvre des recommandations réalisé par le Comité et dont le résultat a été annoncé en décembre.

La note «A» vient de récompenser ces pays pour les «mesures importantes» prises pour mettre en œuvre les recommandations du comité des Nations Unies pour les Droits de l’Homme.

La classification du Maroc dans cette liste fait suite à l’adoption de la loi sur le mécanisme national de prévention de la torture dont le mandat est accordé au Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Il est à noter que la note «A» signifie que les mesures prises par les ?tats en vue de mettre en œuvre les recommandations sont «très satisfaisantes».

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.