Les relations maroco-mauritaniennes, un développement soutenu et des perspectives prometteuses

Les relations maroco-mauritaniennes connaissent un développement constant à différents niveaux, grâce à la ferme volonté des dirigeants des deux pays, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, de les porter à un niveau meilleur, en optimisant les opportunités et en exploitant les potentialités offertes.

Les échanges de visites entre hauts responsables et l’organisation de divers événements et manifestations dans les deux pays viennent conforter ces relations ancrées dans la profondeur de l’histoire et témoigner de la sorte de leur qualité et de leur densité aux niveaux politique, économique, culturel et humanitaire, avec la ferme volonté de les projeter vers des horizons encore plus larges.

Sur le plan politique, il convient surtout de rappeler le message de félicitations adressé par le Souverain à Ould Cheikh El Ghazouani suite à son élection président de la République islamique de Mauritanie et dans lequel Sa Majesté le Roi a exprimé sa ferme détermination à œuvrer de concert avec le président mauritanien pour “donner une forte impulsion aux relations de coopération fructueuse unissant le Maroc et la Mauritanie et renforcer les moyens de tirer le meilleur des opportunités et des potentialités dont disposent les deux pays, en consécration des liens de fraternité, de solidarité et d’estime mutuelle liant les deux peuples voisins et pour réaliser la complémentarité, le rapprochement et l’intégration auxquels ils aspirent en vue de relever les différents défis communs”.

Dans une déclaration à la MAP, le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani, qui a été chargé par le Souverain d’assister à la cérémonie d’investiture du Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, avait indiqué avoir fait part au président mauritanien élu la détermination de Sa Majesté le Roi de développer les relations bilatérales entre les deux pays et les deux peuples à tous les niveaux.

“Le Maroc est soucieux de renforcer davantage ses relations excellentes et historiques avec la Mauritanie que nous nous attachons à les diversifier à l’avenir”, a-t-il souligné.

Cette même volonté d’hisser les relations bilatérales à un niveau distingué a été exprimée lors des visites mutuelles de responsables des deux pays, à l’instar de celle effectuée dans le Royaume, en décembre dernier, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l’étranger, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, qui a qualifié les relations bilatérales de “distinguées” et souligné l’existence de nombreuses perspectives pour les développer.

L’audience que le président mauritanien a réservée, le 19 février dernier, au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, a constitué une étape importante sur la voie de la consolidation de ces relations, d’autant plus que l’année 2020 marque le 50e anniversaire de l’Accord de fraternité et de bon voisinage signé entre les deux pays en 1970.

A cette occasion, M. Bourita a souligné la volonté de Sa Majesté le Roi que les relations du Maroc avec la Mauritanie ne soient pas des relations ordinaires, mais plutôt des relations exceptionnelles en raison de leur histoire, leur profondeur humaine, la proximité géographique et le destin commun.

Il a de même révélé que la rencontre a été l’occasion de faire part au chef de l’Etat mauritanien de la ferme volonté du Souverain d’hisser à des niveaux supérieurs les relations entre le Royaume et la Mauritanie, qui commémorent cette année le 50è anniversaire de la signature de l’accord de fraternité et de bon voisinage.

Cet accord, signé en 1970 entre Rabat et Nouakchott, a aujourd’hui plus d’importance que jamais, car, a-t-il ajouté, la fraternité et le bon voisinage sont des principes fondamentaux dans les relations entre les deux pays.

Selon le ministre, l’essentiel aujourd’hui est de tirer profit de ce contexte favorable pour activer l’esprit de cet accord ainsi que de toutes les opportunités offertes pour ériger ces relations en “un partenariat stratégique fort”.

C’est que pour le ministre, les relations maroco-mauritaniennes, fondées sur un socle solide, puisent leur force dans les liens humains et de fraternité noués entre les deux peuples frères, ainsi que dans les rapports de coopération dans divers domaines, notamment économique et commercial, et dans le respect mutuel et la convergence de vues sur un grand nombre de questions.

De surcroît et partant de sa volonté inébranlable de partager son expertise et ses expériences accumulées dans divers domaines avec les pays africains frères et amis, le Maroc a mis son expérience dans le domaine de la régionalisation et de la gouvernance locale à la disposition de la jeune expérience mauritanienne. Ce fut lors d’un colloque organisé en janvier dernier à Nouakchott sur “La gouvernance des régions en Mauritanie et au Maroc”.

Ce colloque aura ainsi le mérite de souligner que l’expérience régionale au Maroc est la plus proche de la Mauritanie, offrant ainsi l’opportunité de s’inspirer du modèle de régionalisation avancée dans le Royaume.

En marge des travaux de ce colloque, auquel ont pris part plusieurs directeurs centraux et cadres du ministère marocain de l’Intérieur et des responsables régionaux, un protocole d’accord a été signé entre les ministères de l’Intérieur des deux pays dans le domaine de l’administration territoriale, régionale et locale.

Sur le plan économique, la première édition de la “Semaine du Maroc”, tenue du 16 au 21 décembre dernier à Nouakchott, a constitué bel et bien une plate-forme distinguée de partenariat et de développement des échanges, ainsi qu’une opportunité pour promouvoir le commerce intérieur, au regard de la réussite de cette édition qui a connu une large participation d’acteurs marocains et mauritaniens de divers secteurs économiques (commerce, industrie, artisanat, pêche…).

Force est de souligner qu’en dépit de la propagation de la pandémie du coronavirus, qui a éclipsé les activités économiques à travers le monde, les routiers marocains (entre 50 et 70 camions par jour) ont continué d’approvisionner le marché mauritanien en denrées alimentaires et autres biens et marchandises dont il a besoin, dans le plein respect des mesures prises par les autorités mauritaniennes pour endiguer cette épidémie.

Dans le domaine culturel, le 9è Festival des villes anciennes, organisé en novembre dernier dans la ville de Chinguetti, a été l’une des stations les plus en vue ayant incarné le caractère unique des relations maroco-mauritaniennes. Cette édition, qui a honoré le Maroc, a mis en évidence la cohésion historique, culturelle, intellectuelle et spirituelle qui a existé entre les deux pays à travers les époques et les âges.

En effet, la participation marocaine a conféré une singularité et touche particulière à cette manifestation culturelle et a contribué à son enrichissement, à la faveur du riche programme comportant des colloques, conférences, soirées poétiques, spectacles, ainsi que la mise en place d’un pavillon qui a mis en valeur la richesse et la diversité intellectuelles, artistiques, créatives, matérielles et immatérielles du Royaume.

Dans un geste humanitaire, qui a été hautement apprécié et admiré tant au niveau continental qu’international, le Maroc a envoyé, sur très Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, des aides médicales à la Mauritanie pour l’aider à faire face à la pandémie du Covid-19, administrant de la sorte une autre preuve de la force et de la solidité des relations entre les dirigeants des deux pays et leurs peuples.

Ce sont donc autant d’initiatives et de jalons sur la voie du raffermissement des relations séculaires et de coopération exemplaire existant entre Rabat et Nouakchott dans divers domaines et secteurs, augurant de la sorte d’un avenir radieux et de perspectives prometteuses pour la coopération bilatérale.

Par larbi Atmani, Nouakchott, le 16 juillet 2020 (MAP)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.