L’état-major algérien ulcéré par la suprématie croissante de la diplomatie marocaine (Ecrivain-journaliste)

Rabat, le 6 janvier 2022 (MAP) – L’état-major algérien est visiblement ulcéré par la suprématie croissante de la diplomatie marocaine dans le dossier de la première cause nationale du Royaume, estime l’écrivain-journaliste, Talaâ Saoud Al Atlassi.

”Visiblement, l’irritation de l’état-major algérien a décuplé suite aux succès de la diplomatie marocaine en faveur de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, un pays qui plus est, occupe une position importante dans le concert des nations, étant un acteur agissant en faveur de la paix et contre le terrorisme dans le monde”, écrit-il dans un article intitulé ”Pour l’état-major algérien, point de message à son adresse mais un tas d’emmerdements”, publiée sur le site d’informations ”Machahid 24”.

Et de noter que cette irritation, voire cette rancune, est une manifestation courante dans l’exercice du pouvoir présidentiel assuré par cet état-major, sa raison même d’être. Comme cela est véhiculé par une presse algérienne aux ordres devenue un défouloir pour les généraux pour déverser leur rancune et leur déception. Une presse qui s’est spécialisée dans la diffamation et le dénigrement visant le Maroc avec au menu des pamphlets au vitriol d’une médiocrité incommensurable.

C’est, poursuit-il, ”un des symptômes de la perte de l’immunité politique et médiatique subie par l’état-major algérien dans sa croisade contre la diplomatie marocaine et tout particulièrement son chef, Nasser Bourita, tentant en vain de passer à la trappe les succès diplomatiques remarquables du Maroc. Une campagne qui ne mérite pas qu’on s’y attarde”.

Car, la réponse la plus forte et la plus claire aux campagnes de l’état-major algérien est venue d’Allemagne par la voix de son président, Frank-Walter Steinmeir dans un message adressé à SM le Roi Mohammed VI, un message ”tout en harmonie comme la symphonie allemande”.

Pour Talaâ Saoud Al Atlassi, ”ce message a boosté les relations maroco-allemandes ”. Soulignant que les relations entre Rabat et Berlin sont placées désormais sous le signe du respect mutuel et au service des intérêts en commun, il a relève aussi que le message du Président allemand ”jette les bases d’une solide et nouvelle coopération bilatérale, tournant définitivement la page d’une mésentente provoquée par l’Allemagne il y a un an, face à laquelle la diplomatie marocaine a fait montre d’une fermeté responsable.

Il fait remarquer ensuite que le Président allemand présente à ses compatriotes, à travers son message, ”un Maroc nouveau, sous un jour nouveau, sous le conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI. Un Maroc avec qui l’Allemagne s’engage désormais sur le chemin de la coopération à l’appui de nouvelles bases dont ”le soutien continu et soutenu (de l’Allemagne) au développement impressionnant du Maroc”. Il note, à ce propos, que le Chef de l’?tat allemand attribue ce développement à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, saluant les vastes réformes menées sous la conduite du Souverain.

M. Saoud Al Atlassi fait observer aussi que l’Allemagne exprime dans ce message ” sa “reconnaissance pour l’engagement actif du Souverain dans le processus de paix en Libye”, soulignant que ce Maroc, fort de ses potentialités et de ses réalisations sur la voie des réformes et du développement, et aussi sa vigilance et efficience sécuritaire et culturelle face au terrorisme et à la radicalisation et en faveur de la stabilité et la paix dans la région, c’est ce Maroc-là avec qui l’Allemagne cherche aujourd’hui à promouvoir les relations bilatérales avec l’intention déclarée de le soutenir dans le confit du Sahara marocain.

Et de souligner que ”le Président allemand, sans hésitation aucune et sans ambages”, déclare que l’Allemagne considère ”le plan d’autonomie présenté en 2007 comme un effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour parvenir à un accord à ce différend régional”, avant de rappeler ”le soutien de son pays, depuis de nombreuses années, au processus des Nations-Unis en faveur d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable par toutes les parties”.

”Nul doute que cette position allemande aura un impact sur la situation des relations entre le Maroc et l’Espagne”, estime-t-il, avant de conclure que ”cette attitude allemande a désagréablement surpris le régime algérien car les propos contenus dans le message du Président allemand sur le Maroc et son Roi ne peuvent que l’irriter davantage. Bref, une grande désillusion sachant qu’il y a seulement quelques jours, la presse algérienne évoquait les soi-disant crises diplomatiques marocaines y compris celle concernant les relations avec l’Allemagne. La réponse est venue aujourd’hui du Président allemand et non pas du Maroc. C’est dire que l’état-major algérien ne peut espérer recevoir aucun message, ni de pardon ni de condoléances. Que des nouvelles qui fâchent”.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.