Discours du Trône: SM le Roi a ouvert un grand chantier d’équité sociale

Paris, le 30 juillet 2020 (MAP) – Dans le discours adressé à la Nation à l’occasion du 21ème anniversaire de la Fête du Trône, SM le Roi Mohammed VI a ouvert un grand chantier d’équité sociale à travers une assurance sociale et médicale pour toutes et tous, et sa généralisation, d’ici cinq ans à partir de janvier prochain, notamment au profit de celles et ceux qui travaillent dans le secteur informel, a souligné mercredi l’universitaire marocain installé en France, Youssef Chiheb.

“C’est une véritable révolution culturelle dans la construction d’un Etat providentiel à l’aune de ce qui se fait dans les grandes démocraties occidentales. Un Etat providentiel pour lequel, une échéance de lancement, d’effectivité, un budget et un mode de gouvernance et de pilotage ont été clairement fixés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI”, a relevé M. Chiheb, professeur universitaire et spécialiste en Stratégie et Développement.

Dans sa lecture de ce discours qui marque, selon lui, “un virage social inédit”, le professeur des Universités Associé à l’Université Paris Nord Sorbonne a souligné que le Souverain a réorienté la trajectoire stratégique des politiques publiques de solidarité vers davantage de transparence, d’impacts mesurables, de bonne gouvernance et loin du populisme et des rivalités partisanes.

“La balle est désormais dans le camp des forces politiques de la nation actuelles ou celles que le suffrage de 2021 va dessiner”, a-t-il relevé.

Dans ce discours, SM le Roi est revenu en outre sur le contexte pandémique et la stratégie mise en place pour y faire face, a indiqué le même universitaire, faisant observer que cette stratégie a mobilisé plus de 24 milliards de dirhams pour la prise en charge des dépenses médicales et le soutien social aux familles nécessiteuses, outre l’injection de plus de 4 milliards de dirhams pour l’appui des secteurs économiques impactés par le Covid-19.

Selon lui, le Souverain a soulevé “avec clarté” une série de dysfonctionnements et l’ampleur des vulnérabilités sociales, notamment le secteur informel et les classes pauvres qui ont été la victime collatérale de la pandémie.

Pour y faire face, Sa Majesté le Roi a appelé à la mobilisation générale du gouvernement, des forces vives économiques et des partis politiques, pour s’engager davantage dans les stratégies post Covid-19 et pour la préparation optimale du plan de sortie de crise, a noté M. Chiheb.

C’est dans ce cadre, a-t-il précisé, que s’inscrit l’annonce par le Souverain de l’injection de 110 milliards de dirhams, soit 11% du PIB national pour relancer la machine économique, en vue de venir au chevet d’une économie mise à mal par les répercussions multifactorielles de la pandémie depuis près de six mois.

Et de conclure que le Souverain a annoncé la création d’un Fond d’investissement stratégique, incité à la mise en place d’une batterie de réformes structurelles et structurantes, et balisé la voie pour des ajustements majeurs et notables face à la multiplication des dysfonctionnements et la faible gouvernance des rouages de l’Etat, sous l’égide d’une Agence nationale, dont la mission consistera à assurer la gestion stratégique des participations de l’Etat et à suivre la performance des établissements publics.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.