Lutte contre la COVID-19 : Le Roi du Maroc ordonne une vaccination nationale

Le Roi Mohammed VI a présidé, le 09 novembre 2020, une séance de travail consacrée à la stratégie de vaccination contre la COVID-19, et ce dans le cadre du suivi par le Souverain marocain de l’évolution de la pandémie et des mesures prises dans le cadre de la lutte contre sa propagation et de la protection de la vie et de la santé des citoyens.

Cette séance de travail s’est déroulée en présence du Chef du Gouvernement, du Conseiller de Sa Majesté le Roi, du Ministre de l’Intérieur, du Ministre des Affaires ?trangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, du Ministre de la Santé, de l’Inspecteur Général des FAR, du Commandant la Gendarmerie Royale, de l’Inspecteur du Service de Santé Militaire des FAR, et du Directeur Général de la Sûreté Nationale, Directeur Général de la Surveillance du Territoire.

Au cours de cette réunion, et sur la base de l’avis rendu par le Comité National Scientifique ad hoc soulignant que la campagne vaccinale est une réponse réelle pour mettre fin à la phase aiguë de la pandémie, le Roi Mohammed VI a donné Ses Hautes Orientations en vue du lancement, dans les prochaines semaines, d’une opération massive de vaccination contre la COVID-19.

Ainsi, le Roi du Maroc a donné Ses directives aux autorités compétentes pour veiller à la bonne préparation et au bon déroulement de cette opération nationale d’envergure, tant sur les plans sanitaire, logistique que technique.

L’accent a été mis notamment sur l’accessibilité au vaccin, dans un cadre social et solidaire, et sa disponibilité en quantités suffisantes, ainsi que sur la logistique médicale de transport, d’entreposage et d’administration du vaccin sur l’ensemble du territoire et la mise en place d’un système efficace de pré-enregistrement des bénéficiaires.

Cette opération nationale, d’envergure inédite, vise la couverture de la population par un vaccin en tant que moyen idoine d’immunisation contre le virus et de maîtrise de sa propagation. La priorité sera notamment donnée aux personnels de première ligne, en l’occurrence, le personnel de Santé, les autorités publiques, les forces de sécurité et le personnel de l’éducation nationale, ainsi qu’aux personnes âgées et aux personnes vulnérables au virus, et ce, avant de l’élargir au reste de la population.

Cette campagne de vaccination vient à point nommé pour clouer le bec à certaines cliniques et médecins du secteur privé qui s’enrichissent sur le dos des citoyens marocains avec leurs tests et hospitalisations suite à la pandémie de la COVID-19.

Farid Mnebhi.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.