La visite de SM le Roi au Mali assoit les bases solides d’une coopération bilatérale couvrant divers domaines

Bamako, 23 févr. 2014 (MAP) – La visite officielle que SM le Roi Mohammed VI a effectuée au Mali, du 18 au 23 février courant, a jeté les bases solides d’une coopération bilatérale efficiente couvrant divers domaines, outre le fait qu’elle a constitué une illustration éclatante de la coopération Sud-Sud.

SM le Roi était arrivé, mardi à Bamako, pour une visite officielle au Mali, première étape d’une tournée africaine qui conduira le Souverain en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry et au Gabon.
A Sa descente d’avion à l’aéroport international Bamako Senou, le Souverain a été accueilli par Son Excellence le Président du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keîta.

Des dizaines de la communauté marocaine établis au Mali et des Maliens ont réservé à SM le Roi Mohammed VI un accueil exceptionnel et des plus chaleureux puisant sa signification dans la solidité des liens d’amitié et de fraternité séculaires entre le Maroc et le Mali.

Le Souverain était accompagné, lors de cette visite, d’une importante délégation comprenant notamment, les conseillers du Souverain, MM. Taib Fassi Fihri et Fouad Ali El Himma. La délégation comprenait également le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de la Santé, El Houceine El Ouardi, le ministre de l’Energie, des mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, et le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad ainsi que Youssef Amrani, chargé de mission au Cabinet Royal.

SM le Roi était, de même, accompagné d’une délégation de responsables et d’opérateurs économiques représentant les secteurs public et privé et d’autres personnalités civiles et militaires.
Jeudi, SM le Roi a eu au Palais présidentiel de Koulouba à Bamako, des entretiens en tête-à-tête avec le Président de la République du Mali, Son excellence Ibrahim Boubacar Keîta.

A cette occasion, SM le Roi a décoré le président malien du Wissam Al Mohammadi de Classe exceptionnelle.
Le Souverain et le Président malien ont, par la suite, présidé, au palais présidentiel de Koulouba à Bamako, la cérémonie de signature de dix-sept accords bilatéraux dans différents domaines de coopération entre les deux pays.
La signature de ce nombre important d’accords, qui marque l’engagement fort des secteurs public et privé, reflète la volonté commune des Chefs d’Etat des deux pays d’aller de l’avant sur la voie du renforcement des relations entre le Mali et le Maroc.

Elle s’inscrit également dans le cadre de l’approche royale intégrée vis-à-vis de l’Afrique, qui place l’élément humain au cœur du processus et des objectifs de développent, sur la base d’un partage équitable des retombées du développement.

Ces conventions illustrent aussi l’engagement de SM le Roi à consolider une coopération Sud-Sud solidaire et agissante, érigée par le Souverain parmi les axes fondamentaux de la politique étrangère du Royaume, au service des intérêts des peuples africains.  Elles visent aussi à promouvoir les programmes de développement humain au regard de leur impact direct sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens maliens, et à imprimer une forte dynamique aux différents volets de la coopération économique.

Ces conventions couvrent des domaines aussi variés que l’économie, les finances, les investissements, l’agriculture, les services aériens, l’industrie, la promotion des exportations, la santé, la coopération dans les domaines minier, pétrolier et gazier, les banques, les télécommunications, l’habitat, la formation professionnelle, l’eau potable, outre des conventions de coopération entre la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil National du Patronat du Mali.

Le Chef de l’Etat malien a indiqué que la signature de ces accords est un élément fondateur d’un nouveau départ dans les relations entre le Royaume du Maroc et le Mali, soulignant que cette dynamisation des liens entre les deux pays «  »est conforme à l’histoire, à la géographie et à l’anthropologie, et SM le Roi a bien raison d’affirmer la vocation africaine du Royaume » ».

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.