Le Maroc a réussi les élections dans un contexte difficile du covid-19 (Institut sud-africain)

Johannesburg, le 9 septembre 2021 (MAP) – Le Maroc a réussi à organiser des élections législatives, communales et régionales dans un contexte difficile marqué par la pandémie du covid-19, a indiqué jeudi l’Institut sud-africain des affaires internationales (SAIIA).

«Le Royaume a organisé des élections réussies, puisque les citoyens ont voté, leurs droits ont été respectés et aucune violence n’a été enregistrée», a soutenu M. Steven Gruzd, responsable du programme Gouvernance et diplomatie en Afrique au sein du SAIIA.

Dans une déclaration à la MAP, il a relevé que le triple scrutin tenu mercredi au Maroc revêt une importance particulière, notant que «la pandémie de la Covid-19 a rendu l’organisation les élections difficile pour n’importe quel pays».

Il a rappelé à ce propos que plusieurs observateurs nationaux et internationaux ont salué le déroulement des élections du 8 septembre avec “intégrité” et “transparence” à travers l’ensemble du territoire du Royaume.

Saluant, pour sa part, tout le processus électoral au Maroc, il a estimé que les organes de gestion des élections à travers le monde se doivent de s’adapter à la nouvelle situation induite par la crise sanitaire, car «ne pas organiser des élections peut avoir de pires conséquences».

Pour le scrutin législatif, le Rassemblement National des Indépendants (RNI) est arrivé en tête (97 sièges), suivi du Parti Authenticité et Modernité (PAM – 82 sièges) et du Parti de l’Istiqlal (PI -78 sièges), selon des résultats provisoires communiqués par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.