L’année 2021 : Une diplomatie marocaine pleinement engagée en faveur d’un multilatéralisme solidaire au service de la paix et de la sécurité internationales

Rabat , le 20 décembre 2021 (MAP)– L’année 2021 a été marquée du sceau de l’engagement plein de la diplomatie marocaine, conformément aux Hautes Orientations Royales, dans la dynamique du renforcement de la présence du Maroc dans le système multilatéral et en faveur d’un multilatéralisme solidaire et orienté vers l’action, au service de la paix et de la sécurité internationales.

Ainsi, le Maroc, en tant que défenseur engagé d’un désarmement général et de la non-prolifération, a pu accéder à des postes importants du système multilatéral, confirmant ainsi la crédibilité de l’action qu’il mène sous la Haute Vision de SM le Roi Mohammed VI.

Dans ce cadre, le Royaume a accédé à la Présidence de la 1ère Commission pour la 76ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies en la personne de l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc à New York, M. Omar Hilale.

Le Maroc a aussi accédé à la Présidence du Conseil Exécutif de l’Organisation sur l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) pour un mandat d’une année allant du 12 mai 2021 au 11 mai 2022, en la personne de M. Abdelouahab Bellouki, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à La Haye, suite au soutien unanime apporté par le groupe des Etats africains Parties à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques à la candidature marocaine.

La présidence du Maroc de cet important organe décisionnel consacre l’engagement continu du Royaume en faveur des objectifs de cette Convention et de la coopération soutenue de l’OIAC, sachant que cette organisation classe le Maroc parmi le top 10 de ses partenaires.

Une nouvelle marque de confiance en l’expertise et compétences marocaines connues et reconnues en matière du désarmement s’est matérialisée par la réélection du Maroc en tant que membre du Conseil Exécutif de l’Organisation d’Interdiction des Armes Chimiques pour un mandat de deux ans (mai 2021-mai 2023).

Dans le même sillage, le Maroc a été élu membre du Comité Directeur du Programme de l’OIAC pour le renforcement de la coopération avec l’Afrique pour la période janvier 2021- janvier 2022, ainsi que membre du Comité Consultatif pour l’Education et la Sensibilisation de la même organisation, pour le mandat 2022-2024.

Le Maroc a été aussi reconduit, en la personne de M. Redouane Houssaini, Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, en tant que Coordonnateur du Groupe de mise en œuvre et d’évaluation (IAG) de l’Initiative Globale de Lutte contre le Terrorisme Nucléaire (IGLTN).

L’IAG, en tant qu’organe politique principal de l’IGLTN, a pour mandat de faciliter la mise en œuvre de la Déclaration de Principes et les termes de référence de l’Initiative Globale, d’assurer la synergie entre les différents groupes de travail, et de promouvoir les priorités stratégiques de cette Initiative.

De même, le Royaume a été reconduit, en la personne de M. Redouane Houssaini, en tant que Co-Président du Groupe de Travail sur “les incitations des Etats à réduire et éliminer les armes nucléaires” de l’Initiative “Créer un environnement propice au désarmement nucléaire” (CEND).

Cette Initiative, lancée par les Etats-Unis d’Amérique en 2018, a pour objectif de créer un dialogue ouvert et inclusif sur les aires prioritaires du désarmement et de la non-prolifération, en tant que compléments des forums multilatéraux existants.

En reconnaissance de son rôle majeur et de son engagement constant en faveur de la stabilisation de la République Centrafricaine, le Maroc a également été réélu, par acclamation, à la Présidence de la Configuration de la République centrafricaine au sein de la Commission de la Consolidation de la Paix, en la personne de l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc à New York, M. Omar Hilale.

En reconnaissance aussi du rôle pionnier joué par le Royaume dans la lutte mondiale contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée ainsi qu’en matière de prévention de crime et la Justice Pénale, le Maroc a été élu Premier Vice-Président de la 31ème session de la Commission des Nations Unies pour la prévention du crime et la Justice pénale (CCPCJ) du Conseil Economique et Social de l’ONU (ECOSOC) et Président du “Committee of the Whole” de cette Commission où se déroulera les négociations et l’adoption de toutes les résolutions qui seront soumises lors de cette session.

Dans le même registre, le Royaume a été élu le 7 mars 2021, Vice-Président du 14ème Congrès des Nations Unies pour la prévention du Crime et la Justice Pénale, lors des élections tenues à Kyoto, du 7 au 12 mars 2021.

Il y a lieu de souligner que les Congrès des Nations Unies pour la Prévention du Crime et la Justice pénale, qui se tiennent tous les cinq ans dans différentes parties du monde, jouent un rôle majeur dans la mise en place de normes internationales et l’élaboration de politiques de prévention du crime et de justice pénale.

Par ailleurs, et dans le contexte de ses efforts de lutte contre le terrorisme sur le continent africain, le Maroc a été désigné, aux côtés de l’Italie, du Niger et des Etats Unis, en tant que Co-Président non permanent du Groupe de Travail sur l’Afrique de la Coalition Internationale contre “Daech”.

Ce Groupe, lancé à l’occasion de la Réunion de la Coalition tenue le 2 décembre 2021 à Bruxelles, aura pour mandat d’examiner les enjeux liés à la menace de ce groupe terroriste en Afrique et de favoriser l’échange d’information et la coordination visant à lutter contre la menace qu’il représente.

Le Maroc a également été choisi en tant que Président du Groupe d’action financière de la zone Moyen-Orient et Afrique du nord (GAFIMOAN), en charge de l’élaboration des normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et ce, lors de sa 33ème session, tenue les 16 et 17 novembre 2021 au Caire, en présence des représentants de 21 Etats membres, en plus d’observateurs représentant le Groupe d’Action Financière (GAFI).

De même, le Colonel Tarik El Massoussi Garti a été nommé Directeur de la Planification au Centre de Lutte contre le Terrorisme de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD).

Par ailleurs, le Maroc a été également élu le 12 novembre 2021, à une écrasante majorité, membre de la Commission du Droit International, en la personne du Professeur Hassan Ouazzani Chahdi, en reconnaissance du rôle que joue le Royaume dans la codification et le développement progressif du droit international.

Le Royaume a également été élu, en la personne de M. Hamza Es-Saed, au poste de membre de la Commission de Contrôle des Fichiers de l’Organisation Internationale de Police Criminelle (INTERPOL), lors des travaux de la 89ème session de l’Assemblée Générale d’INTERPOL, tenue du 23 au 25 novembre 2021 à Istanbul en Turquie.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.