Maroc / 44ème anniversaire de la Marche Verte – Discours Royal : Nouvelle dynamique au développement des provinces du Sud

44 ans après sa récupération légitime par le Maroc, le Sahara bénéficie toujours des bienfaits de la réunification, et le peuple marocain reste armé du même patriotisme et du même engagement pour stopper net les manœuvres des détracteurs de son unité et de son intégrité territoriale.

Aussi, fidèle à cette date Anniversaire, le Roi Mohammed VI a adressé aux Marocains un discours porteur de messages forts qui s’appuie sur des fondamentaux et des principes clairs qui se déclinent comme suit :

1/ d’entrée le Roi Mohammed VI a souligné que la Marche Verte a été et restera le symbole absolu de la symbiose qui unit le Trône et le peuple et que les Provinces du Sud constituent un véritable trait d’union entre le Maroc et le reste de l’Afrique sur les plans géographique, humain et économique,

2/ s’agissant de la Marocanité du Sahara, le Maroc a toujours affiché une position claire, inspirée par une foi inébranlable dans la justesse de sa Cause et la légitimité de ses droits, et ce, conformément au processus politique exclusivement onusien et aux résolutions du Conseil de Sécurité pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique et consensuelle.

Quant à l’initiative d’autonomie, celle-ci constitue, a affirmé le Souverain marocain, la traduction concrète de la solution recherchée et est la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit, dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Dans ce sens, le Roi du Maroc a relevé que cette perspective s’est renforcée du fait qu’un nombre sans cesse croissant de pays ne reconnaissent pas l’entité fictive de la RASD, notant que l’Initiative d’autonomie est également confortée par les partenariats et les accords qui lient les grandes puissances ainsi qu’un certain nombre de pays au Maroc et qui couvrent toutes ses régions, y compris les Provinces du Sud,

3/ dans son adresse à la Nation, le Souverain marocain a appelé à une réflexion sérieuse sur l’établissement d’une liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir, en envisageant la perspective d’une extension ultérieure au reste des Provinces du Sud. Cette ligne ferroviaire contribuera non seulement au désenclavement de l’ensemble de la région, mais surtout à son développement et à son essor économique et constituera un levier essentiel pour la création de nombreux emplois, non seulement dans la Région du Sousse (Agadir), mais aussi dans toutes les zones avoisinantes, a indiqué le Roi Mohammed VI,

4/ évoquant la situation actuelle au Maghreb et dans l’espace méditerranéen, le Roi du Maroc a indiqué que celle-ci mérite toute l’attention au regard des enjeux et des opportunités que ces régions recèlent. Le Souverain marocain a expliqué que la jeunesse maghrébine attend des dirigeants dans cette zone géographique un espace ouvert et propice à l’interaction et à l’échange, ajoutant que l’ennemi commun pour les pays du Maghreb étaient l’immobilisme et le faible niveau de développement,   

5/ enfin, le Roi Mohammed VI a fermement souligné que le Sahara marocain constitue le portail du Maroc vers l’Afrique subsaharienne et que l’ennemi commun résidait dans l’immobilisme et le faible niveau de développement que connaissent encore les cinq peuples du Maghreb.

Le Roi du Maroc a exprimé sa détermination à ériger le Maroc en acteur-clé de la construction de l’Afrique de demain, relevant que le pays occupe désormais une place de choix dans ce continent, dans les domaines économique, politique, culturel et religieux.

Après avoir souligné que le Sahara marocain constitue le portail du Maroc vers l’Afrique subsaharienne, le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’ambition du Maroc d’accroître le niveau des échanges commerciaux, ainsi que le volume des investissements marocains à l’échelle du continent africain, tout en déclarant qu’il lui appartenait de raffermir sans cesse les relations humaines, économiques et politiques qui lient le Maroc aux pays africains.

Telles sont les grandes lignes du Discours prononcé par le Roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration du 44ème Anniversaire de la Marche Verte.

Quant à l’Histoire réelle du conflit artificiel créé autour de l’intégrité territoriale du Maroc, les faits historiques retracent les efforts déployés par le Royaume du Maroc depuis son indépendance pour parachever son intégrité territoriale. Il suffit tout simplement de s’y référer en se rendant dans les bibliothèques et archives nationales des pays qui ont instauré un protectorat et non une colonisation au Maroc, à savoir l’Espagne et la France. Elles sont très parlantes.

De plus, le modèle de développement économique de ces provinces sahariennes mobilise des investissements colossaux de plus de 7,7 milliards d’Euros sur la période 2015-2021 et s’appuie sur un portefeuille de plus de 650 projets, ce qui permet au Maroc de jeter les jalons d’une politique intégrée axée sur le renforcement du rayonnement de son Sahara comme centre économique et de renforcer sa position en tant que trait d’union entre le Royaume du Maroc et sa profondeur stratégique et géographique africaine.

Les nombreux chantiers et projets mis en œuvre dans ce cadre laissent présager un avenir prometteur pour la région saharienne, région vouée à devenir un pôle logistique incontournable et un véritable hub régional et international.

En conclusion, sous la conduite du Roi Mohammed VI, les Provinces sahariennes ont franchi une nouvelle ère à la faveur du nouveau modèle de développement global initié par le Souverain marocain. Dans la même optique, il convient de mentionner l’ambitieux projet de la régionalisation avancée fondée sur une implication directe des citoyens dans les prises de décision et dans la conduite des actions visant son propre épanouissement sociopolitique, culturel et économique.

Farid Mnebhi.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.