Forum civil démocratique marocain: la régularité des élections, un acquis démocratique décisif (rapport)

Rabat – Le Forum civil démocratique marocain (FCDM) a souligné l’importance d’organiser les élections législatives, régionales et communales aux dates initialement prévues, ajoutant que la régularité des élections constitue un acquis démocratique décisif.

Dans son rapport d’observation concernant les élections du 8 septembre présenté lors d’une conférence de presse jeudi, le FCDM a indiqué que le Royaume a réussi à organiser les échéances de façon régulière conformément aux conditions préalablement prévues, en dépit des complications survenues dans le contexte actuel, notant que malgré les circonstances imposées par la pandémie, le rendez-vous a été respecté. Une régularité qui constitue un acquis démocratique décisif.

Le nombre, le genre et la composition des candidatures montre un certain engouement pour la représentativité communale, régionale et législative, ajoute le rapport présenté par le FCDM en partenariat avec le Centre d’études et de recherches en sciences sociales (CERSS).

La régularité et le grand nombre des candidatures à la représentativité constitue une base solide d’expériences et de pratiques électorales qui encourage à la formation d’administrateur professionnel dans le domaine des élections, a soutenu le rapport.

Le Maroc dispose désormais de cadres juridiques et réglementaires, ainsi que d’acteurs dotés d’une grande expérience dans le domaine des consultations populaires et des métiers politiques y afférant, poursuit le rapport, soutenant que ces atouts constituent un levier de développement démocratique, permettant de répandre la culture de la démocratie.

Durant le scrutin du 8 septembre, les méthodes douteuses qui prévalaient par le passé ont été dépassées, ces pratiques se limitent désormais à des cas isolés et exceptionnels, a fait savoir la même source.

Les violations observées depuis la phase de la campagne électorale jusqu’au jour du scrutin et de l’annonce des résultats partiels ont principalement concerné l’usage, par certains candidats, des associations de la société civile et de moyens de transports publics durant la campagne, a relevé le FCDM, condamnant également certains comportements inappropriés avec les électeurs dans les bureaux de vote.

Le FCDM et le CERSS ont pris l’habitude de participer aux missions d’observation en vue de consolider l’observation citoyenne des élections par l’intermédiaire de la société civile d’une part et, d’autre part, de renforcer la transparence et la crédibilité du processus électoral marocain.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.