Le Discours Royal apporte des réponses géopolitiques aux choix stratégiques du Maroc (universitaire)

Rabat, le 8 novembre 20212 (MAP) – Le Discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 46ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte a apporté des réponses géopolitiques quant aux choix stratégiques du Maroc, faisant du Royaume un acteur incontournable dans les relations Sud-Sud, a souligné l’universitaire et géo-politologue Cherkaoui Roudani.

Le Discours Royal a aussi “posé les jalons des déterminants de la force marocaine dans un espace de repositionnement géopolitique”, a ajouté M. Roudani dans une déclaration à la MAP, mettant l’accent sur la dimension de la continuité, dans l’espace et dans le temps, de l’édification et le renforcement de l’Etat-Nation moderne, centré sur plusieurs déterminants géopolitiques, géoéconomiques et géoculturels.

Dans ce sens, a-t-il poursuivi, en évoquant le conflit artificiel autour du Sahara marocain, SM le Roi inscrit le Maroc dans une logique de puissance de paix, mettant en avant la capacité du Royaume d’agir dans un système international qui se structure autour des enjeux de connectivité économique intercontinentaux.

Rappelant que les provinces du sud occupent une place déterminante dans le développement économique et constituent un trait d’union entre le Maroc et le reste du Continent africain, en étant un espace ouvert aux opportunités de développement et une plate-forme propices à l’investissement national et étranger, M. Roudani a affirmé que le potentiel économique de ces régions marocaines permettra de doter le Maroc, dans une logique d’interconnexion, des éléments nécessaires pour le renforcement des attributs de sa puissance régionale et continentale.

Dans cette perspective, la réorientation stratégique de la politique étrangère du Royaume a permis de tisser des relations stratégiques avec plusieurs Etats-puissants qui voient dorénavant le rôle majeur de Rabat dans la paix et la sécurité régionale, a-t-il fait observer, ajoutant que cette forte dynamique relationnelle a conforté la portée de l’importance géopolitique du Maroc dans le schéma méditerranéen, africain et arabe.

L’universitaire a, par ailleurs, soutenu que l’appel de SM le Roi à certains pays de sortir de leurs positions grises et ambivalentes constitue un facteur de déblocage et un potentiel de projection partenariale et de coopération tous azimuts.

“Face aux tensions importantes qui entravent la réalisation d’un processus d’intégration maghrébine tel qu’il existe en Europe, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a rappelé l’engouement de la communauté internationale de finir d’une manière définitive avec ce conflit artificiel”, a-t-il enchaîné, estimant que l’ouverture de consulats généraux par plus de 24 pays à Laâyoune et à Dakhla ainsi que la reconnaissance par les Etats-Unis de la pleine et entière souveraineté du Maroc sur les provinces du Sud sont l’expression explicite du meilleur cheminement d’une solidarité stratégique mondiale avec la première cause nationale.

Partant de ce qui précède et avec la dimension grandissante africaine et transatlantique du Maroc dans l’échiquier mondial, il est clair que le regard extérieur porté par la communauté internationale sur le Maghreb ne peut être qu’un regard ambitieux et impatient, a-t-il, en outre, relevé, notant que devant cette attitude réactive, Sa Majesté le Roi a émis Ses souhaits de bonheur et de prospérité aux peuples du Maghreb.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.