Visite Royale au Mali : Lancement des travaux de construction d’une cimenterie et inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain

aaa-M6Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné du Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, le 22 février 2014, dans la localité de Diago, à une trentaine de kilomètres de Bamako, au lancement des travaux de construction d’une cimenterie.

Cette Cimenterie, qui sera réalisée par le Groupe Cimat-Cimaf, est d’une capacité de production de 500.000 tonnes de ciments par an (extensible à 1.000.000 T pas an).
Elle comprendra un atelier de broyage (broyeur à boulet de capacité de 70 T/H équipé d’un séparateur dynamique et d’un filtre à manche), un atelier d’ensachage et expédition à deux ensacheuses rotatives et un bouche de vrac, des halls de stockage couverts pour clinker et ajouts, outre des bâtiments administratif, commercial et technique.
L’activité de cette usine consiste en l’export de clinker à partir des deux usines de ciment au Maroc, déchargement au port, et ensuite transport et broyage pour la production et la commercialisation de tous les types de ciment.
Ce projet, qui sera réalisé sur une superficie de dix hectares et dont les travaux de construction dureront 18 mois, nécessite un investissement de 30 millions d’euros.

La cimenterie de Bamako est conçue selon les derniers standards de technologie permettant le respect de l’environnement, l’optimisation de la consommation énergétique et la production de ciments répondant aux normes en vigueur et aux exigences du marché.
Une part de 15 pc de l’investissement initial de construction de la cimenterie est dédiée à l’environnement.

Le Groupe Cimat-Cimaf dispose de deux unités de production au Maroc (régions de Béni-Mellal et Settat) qui sont en fonction depuis 2010, alors qu’une troisième unité est en cours de réalisation dans la région de Nador.
A l’échelle africaine, le Groupe est présent en Guinée Conakry, en Côte d’Ivoire et au Cameroun, alors que les unités du Mali, du Burkina-Faso et du Congo sont en cours de réalisation. Au Niger, un projet de construction d’une unité de production du Groupe Cimat-Cimaf est en phase d’étude.

Par ailleurs, SM le Roi Mohammed VI, accompagné du Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, le même jour, à Bamako, à l’inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain. Ce câble à fibre optique relie la ville de Sikasso (frontière Côté d’Ivoire et Burkina Faso) à Gogui (frontière Mauritanie).

D’une longueur de 1.064 km, ce câble financé par Sotelma (filiale de Maroc Télécom) a nécessité onze mois de travaux et une enveloppe de quatre milliards de francs CFA (près de six millions d’euros).
Il fait partie du câble à fibres optiques Trans Africain du groupe Maroc Télécom qui relie le Maroc, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso et le Niger sur 5.698 Km. Il a nécessité 24 mois de travaux et un investissement de 13 milliards de francs CFA.

La mise en place de ce câble à fibres optiques Trans Africain vise notamment à répondre à la forte croissance des besoins en haut débit de la bande passante internationale.
Ce câble a pour ambition d’améliorer la connectivité des pays de la région et assurer la sécurisation du trafic des télécommunications.

Il est à souligner qu’avant de quiiter le Mali pour la Côte d’Ivoire,  le 23 février 2014, SM le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keîta, ont présidé, à Bamako, la cérémonie de baptême d’un boulevard du nom du Souverain. Cette artère à double voies, longue de quatre kilomètres et de 26 mètres de largeur, est l’une des plus importantes de la capitale.

Source : MAP

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.