SM le Roi Mohammed VI en visite au S?n?gal, en C?te dIvoire et au Gabon

Sa majesté le Roi du Maroc, Mohammed VI, a entamé le 15 mars une tournée africaine qui le mènera au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon. La crise malienne devrait en constituer le fil rouge.

Attendue depuis de nombreux mois, la visite de Mohammed VI au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon renoue avec les grandes tournées africaines de son début de règne. Depuis 2006, le souverain a en effet espacé ses déplacements, même s’il continue de visiter à titre officiel et privé de nombreux pays du continent.

Un communiqué du ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie, rendu public le 13 mars, annonçait que le roi « effectuera des visites officielles en République du Sénégal, en République de Côte d’Ivoire et en République du Gabon et ce, à partir du vendredi 15 mars 2013. » Un texte qui faisait suite aux propos du porte-parole de la présidence gabonaise qui annonçait, le 8 mars, « une visite de travail et d’amitié » du souverain marocain les 20 et 21 mars.

Protocole

Le protocole chérifien, qui peut s’avérer tatillon sur les formes, a donc recadré la nature de la visite en la qualifiant d’« officielle », et en précisant les dates et le déroulement de chacune des étapes. « C’est une visite essentiellement politique », confirme une source proche du Palais.

Mohammed VI, qui sera accompagné de sa garde rapprochée de conseillers, a choisi de ne pas s’adjoindre une vaste délégation de patrons, contrairement à ce que laissait entendre une partie de la presse. Seuls certains dirigeants d’entreprises sont du voyage, dont Driss Benhima, PDG de la compagnie Royal Air Maroc.

Pour le reste, si la visite n’a pas été étendue au Mali, visiblement pour des raisons de sécurité, elle sera tout de même placée sous le signe de la crise dans ce pays. Sous la présidence d’Alassane Ouattara, un véritable axe Rabat-Abidjan a pris forme. En plus de nombreuses amitiés communes, les deux chefs d’?tat se connaissent et s’apprécient depuis longtemps, M6 ayant connu le Premier ministre Ouattara, au début des années 90, quand il était lui-même prince héritier.

Ne pas « se prendre la tête »

Mais c’est à Dakar, où Mohammed VI se rend pour la première fois depuis l’alternance, que les relations sont les plus anciennes et les plus fortes. « Avec le président Macky Sall, le message est : business as usual », explique-t-on à Rabat. Et de préciser que le président sénégalais et celui de l’Assemblée nationale, Moustpaha Niasse, « ont mis les petits plats dans les grands ».

Source :  jeuneafrique.com

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire