Le Polisario, un cailloux dans les bottes de l’Espagne et de l’Union Africaine

Par El Hassan MIHAMOU, Consultant.

El Hassan Mihamou

La reconnaissance de la marocanité du Sahara par les Etats Unis et la découverte des minerais rares au mont Tropic des eaux territoriales maritimes du Maroc,  dévoilent le vrai visage d’une Espagne impérialiste, en rage contre les intérêts d’un Maroc serein.

L’Algérie a piégé et a discrédité l’Espagne aux yeux des nations unies, des Etats Unis et de l’Europe. Elle l’a mêlé à cette affaire de Brahim Ghali en l’introduisant sur le territoire de l’Espagne sous une fausse identité. Un pays comme l’Espagne glisse volontairement dans le vide, par la fraude et l’usage de faux. Dans l’histoire lointaine comme proche, l’Espagne n’a jamais été un bon voisin pour nous. C’est un pays qui a toujours créé tous les genres de problèmes au Maroc, au sein de l’Union Européen. Le Maroc, par sa sagesse a toujours répondu avec respect et tact à ce voisin « arrogant » et indigne du respect que suppose le bon voisinage.

Comment les Etats devront réagir au comportement « voyou » d’un gouvernement qui casse tout respect des pays en négligeant les multiples requêtes déposées par ces propres citoyens au niveau du parquet, contre Brahim GHALI ?

Il est temps de chasser le Polisario de l’Union Africaine.

Un « Benbatouch » accepté sous une fausse identité a créé un séisme au niveau de la presse, au niveau de la classe politique, au niveau de la catalane qui revient à la charge pour demander sa séparation de l’Espagne centrale. Séisme au niveau du parlement Européen, au niveau des pays du golf, au niveau des nations Unis, au niveau des pays de la ligue arabe, au niveau des pays de l’Afrique.

Un comportement d’amateurs de la diplomatie a été le constat qui synthétise les différentes réactions désinvoltes de la ministre des affaires étrangères de l’Espagne. Quel niveau, dans lequel sombre une diplomatie aveuglée par des décisions qui bafouent les droits de ses propres citoyens abusés, violés et torturés par Brahim GHALI ?

Comment, ce gouvernement croit régler ce problème vis-à-vis de sa propre population et en face des autres pays du vieux continent et des institutions internationales des droits de l’Homme et autres ? Quel honneur reste à l’Espagne devant les pays du monde entier ? La seule solution pour les désavouer et apaiser cette grossièreté est que ce gouvernement, dépose sa démission et présente ses excuses au peuple Espagnole et aux pays du monde.

L’union Africaine devra condamner les agissements frauduleux de l’Etat Algérien au sein des instances de l’Union Africaine pour la falsification de l’identité du président du Polisario.

Comment l’union Africaine, continuera-t-elle à faire confiance à un pays expert dans le banditisme. L’Algérie ne respecte plus les instances de l’Union Africaine en falsifiant l’identité de Brahim Ghali afin de suivre des soins dans un pays où il a séquestré, torturé et violé ses citoyens.

Comment l’Union Africaine, qui croit à la démocratie et aux valeurs des droits de l’Hommes pourrait accepter un président mafieux dont les mains salies par le sang d’innocents tués et torturés à Tindouf et en Espagne au sein de son organisation ?

L’Union Africaine est interpelée pour faire valoir la raison et les valeurs du respect des droits de l’Homme universelles pour bannir de son organisation un soit disant pays fantoche.

Les généraux Algériens ont manipulé un gouvernement Espagnol, novice de la diplomatie.

Le peuple Espagnole et les partis politiques sont sensés refuser l’accueille de Brahim Ghali sous sa fausse identité « BEN BATTOUCH », L’Algérie qui a perdu avec l’Espagne toute crédibilité d’Etats de droit, éthique en respectant les institutions et leurs propres citoyens, continuent de s’embourber par les éclaboussements de cette sale affaire.

L’Espagne par cet agissement d’un gouvernement amateur dans la diplomatie, et ignorant les conséquences de ce genre de fautes au niveau du droit et des institutions internationales, classe l’Espagne parmi les pays qui se sont ôtés eux même le droit de parler des droits de l’Homme. Brahim GHALI a séquestré et a violé des citoyens Espagnoles. Ces citoyens dénoncent une justice partiale qui travaille l’agenda de l’Algérie et d’un gouvernement amateur dans la diplomatie. Ce que le gouvernement a trouvé pour travailler un agenda de l’Algérie des Généraux, c’est cacher l’identité du bourreau de ses propres citoyens. Jamais un pays qui se respecte, n’a commis cette énormité.

On pourrait dire que les généraux qui dictent la politique de hargne du Maroc, à leur président qui ne décide de rien et qui n’a comme projet pour garder son poste à la tête de l’Algérie à part les attaques contre le Royaume du Maroc. Le Maroc, et durant toute l’histoire n’a cessé d’aider son voisin de l’Est, dans toutes les circonstances croyant avoir un voisin respectable comme il est d’usage dans les coutumes de la diplomatie internationale. Le pauvre Abdelmajid TEBOUNE, imposé au peuple comme président, ne disposant d’aucune légitimité, a causé beaucoup de dégâts collatéraux ignore un quelconque plan de développement de l’Algérie et s’acharne contre le Maroc. Quand nous constatons que le peuple sort à la rue depuis 128 vendredis, sans qu’aucune doléance ne soit prise en compte pour améliorer les conditions de vie, les plus basiques, des citoyens algériens.

Les parlementaires en Algérie n’arrêtent pas de marteler leur opposition ferme à la politique du gouvernement, sans résultat.

Le peuple ne pourrait plus espérer un changement qui résulte des urnes, car l’état excelle dans la répression, le faux et l’usage de faux. Jamais l’Algérie n’est tombée aussi bas. Il faut dire qu’avec la défaillance budgétaire et le manque de liquidité, le pays continu de s’enfoncer de jour en jour. Par contre la bande des généraux arrive à trouver 1800 milliards de dinars pour corrompre les élections au lieu d’injecter cet argent dans le développement social du pays ou juste assurer le minimum des aliments de première nécessité pour le peuple Algérien. Les Pauvres Algériens continuent, à faire la queue pour obtenir une pochette de lait, pour avoir un sac de plastique (même pas une bouteille) d’huile de table, un sac de farine. Le Royaume pourrait aider ce peuple voué à la famine malgré ses richesses de pétrole et de gaz, si le gouvernement Algérien demande de l’aide de son voisin riche par la production de ses légumes, ses fruits, disposant des ressources hydrauliques pour ses cultures et de l’eau potable pour toute sa population y compris les zones reculées du pays.

 Quel gâchis et quelle perte d’énergie et de moyens d’un gouvernement Algérien qui n’a d’agenda que d’essayer de créer des ennuies au Maroc.

La reconnaissance de la marocanité du Sahara par les USA dévoile le vrai visage d’une Espagne en rage contre les intérêts d’un Maroc serein,

L’Espagne pourrait s’allier avec le diable contre les intérêts du Maroc. Le Maroc, étrangle la petite économie des villes de Sebta et Mellilia. Un an avant la Covid 19, les autorités marocaines refusent d’accepter l’entrée de marchandises comestibles périmées et d’autres produits causant du tort à  l’économie du Maroc. La Maroc possède une vingtaine de sites et d’îles encore sous l’occupation de l’Espagne, cette occupation dépassée par l’histoire qui relève du comportement moyenâgeux des puissances coloniales doit cesser. Nous rappelons que le Maroc est un pays souverain, il réclame son droit le plus absolu et refuse des relations grises avec l’Espagne. Le Maroc, a tracé sous l’égide des nations unies, ses frontières maritimes légales de 200 miles avec l’Espagne. Le Maroc use de sa souveraineté nationale en bloquant les entrées des MRE par les voies classiques des ports Espagnoles. Le Maroc découvre des richesses minières au fond des eaux atlantiques en face du Sahara. Ce sont toutes ces nouvelles et ces dispositions qui enragent l’Espagne jusqu’à lui faire perdre la raison. Le Maroc agit en toute légitimité et en Etat souverain dans ses territoires en refusant aujourd’hui, d’ignorer la méchanceté de son voisin du nord qui ne ménage aucun effort pour lui créer des problèmes. Le Maroc, réplique par l’accueil de ses enfants MRE via les ports Français et Italiens. Le résultat constaté, des ports déserts et morts économiquement au niveau du sud de l’Espagne et une perte estimée à 500 millions d’Euros pour l’économie de l’Espagne. La région de l’Andalousie souffre de la décision du Maroc et les citoyens Marocains répliquent favorablement par le refus de fréquenter l’Espagne lors des périodes d’estivage.  

La thèse de l’Algérie et discréditée au niveau de l’Union Africaine.

Nous avons suivi avec beaucoup de regret les vidéos qui ont montré des femmes relevant des instances de l’Union Africaine en train de chasser un ex-député, ayant couvert un siège de l’Algérie un certain temps. Un ex député pitoyable devant des citoyens Africains qui savent très bien les raisons de la présence de cet individu qui n’a plus sa place au sein de l’Union Africain et qui vient jouer la rabatteur à la solde des généraux Algériens. Il a été chassé de l’hémicycle de l’union Africaine comme un chien portant la gale ! Surprenant, que ce pays envoie encore de manière frauduleuse et falciese, un ex député pour le représenter dans cette instance respectable.

Que reste-t-il à l’Algérie à un moment où, toutes les cartes sont découvertes. Le jeu malsain de ce pays surprend tous les analystes politiques qui demandent et conseillent à l’Algérie de faire bénéficier sa population de ses énormes  fortunes du pétrole au lieu de s’opposer aux intérêts légitimes du Maroc. Le Maroc devra continuer son travail de sagesse avec les pays Africains pour changer les textes du règlement intérieur de l’Union Africaine qui donnent encore le droit de véto à quelques pays relevant du giron de l’Afrique du Sud pour faire régner une vraie démocratie constructive et laisser aux pays Africains le droit de voter à la majorité le droit reconnu au Maroc de sa souveraineté sur le Sahara Marocain. Il est temps d’arrêter d’user de ces textes taillés à la solde de l’Algérie et qui bafouent les règles élémentaires du droit international. Le dossier du Sahara Marocain est entre les mains des Nations Unies, seule instance capable de trouver une solution dans la cadre d’une gouvernance élargie de ses territoires.

Les Etats Unis se considèrent loin du conflit entre le Maroc et l’Espagne tant que l’article 5 du traité de l’Autan concernant le soutien militaire n’est pas utilisé. Les Etats Unis, souhaitent rester neutre devant ce genre de conflits régional, sans oublier ses vrais amis. Les USA réussiront à trouver un terrain d’entente entre le Maroc et l’Espagne sans pousser vers un quelconque conflit entre l’un ou l’autre pays.

Est-ce que l’Europe osera rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc ?

Le Maroc a toujours été l’un des rares pays raisonnés vis-à-vis de l’Europe. Il a pris sur lui de prendre à bras le corps le dossier brulant de l’Immigration subsaharienne qui prend le Maroc comme pays de passage et d’escale avant de passer à l’autre rive européenne. Est-ce que l’Europe calcule ce que coute la gestion de ce dossier, avec responsabilité, au Maroc ?  

Le Maroc respectueux des Conventions avec l’Europe a toujours respecté ses engagements. Et ce n’est nullement le passage de quelques uns de ses citoyens dans la ville de Sebta qui va l’inquiéter. Le Maroc demande à ce que l’Europe écoute et relève les erreurs patentes de l’Espagne y compris la mobilisation des quelques députés Européens qui ont sous tirés des remarques du parlement Européen, loin des sanctions attendues par la démarche de la malheureuse Espagne. Cette dernière ameute les 27 pays de l’Europe contre le Maroc, bilan des courses, elle se retrouve isolée et critiquée par presque tous les pays et toutes les démocraties de l’Europe ainsi que d’autres régions du monde !

N’oublions pas que l’Union Européenne a signé des conventions de commerce avec le Maroc  couvrant le Sahara Marocain. C’est dire que les USA et la majorité des pays Européens reconnaissent ouvertement la marocanité du Sahara en attendant l’enclenchement de l’installation des représentations diplomatiques de ces pays à Dakhla ou à Laayoune.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.